Les sites majeurs en Thaïlande

La Thaïlande peut être divisée en 4 grands pôles touristiques, plus ou moins fréquentés par les touristes suivant l’endroit visité : le Nord, avec comme point phare la ville de Chiang Mai, l’Isaan (l’Est), Bangkok et le centre de la Thaïlande, et enfin les plages du Sud.

 

Le Nord

Le Nord de la Thaïlande, et en particulier les villes de Sukhothai, Chiang Rai, Chiang Mai et Mae Hong Sorn, est une région touristique qui offre une grande diversité dans les activités proposées.

Les ruines de Sukhothai sont spectaculaires et très bien entretenues. Il est plaisant d’en faire la visite en char à bœuf. Chiang Rai, et surtout ses environs, est l’endroit idéal pour découvrir les cultures des minorités ethniques. De Chiang Rai, le passage vers le Triangle d’Or, point de rencontre entre le Laos, Le Myanmar et la Thaïlande mais aussi anciennement un lieu important de la culture de l’opium, constitue une visite intéressante. Chiang Mai est une ville très agréable, et est le point de départ pour les petits trekkings à dos d’éléphant dans les forêts environnantes. Enfin, Mae Hong Sorn, ville un peu à l’écart des circuits touristiques très classiques, offre la possibilité de découvrir les femmes girafes.

D’autres sites, beaucoup moins touristiques, valent bien une petite visite : les alentours de Nan et Phrae offrent une diversité de paysages intéressants, et plus particulièrement les formations de roche en forme de champignon dans le parc de Phae Meuang Phii. Pour les petits groupes plutôt attirés vers les paysages et les minorités ethniques, la région de Mae Sariang, près de la frontière Birmane à l’Ouest de la Thaïlande est une région magnifique et préservée.

 

L’Isaan ou l’Est de la Thaïlande

La région de l’Isaan est assez peu fréquentée par les touristes malgré les richesses qu’elle présente. C’est dans cette région que se trouvent les plus belles ruines de temples khmers : Phimai, Phanom Rung, Kao Phra Viharn. Des sites archéologiques peuvent aussi être visités, et le parc national de Khao Yai est le plus beau parc national de l’Asie du Sud Est.

L’Isaan, et surtout la région de Khon Kaen, est le cœur d’une grande culture culinaire, musicale et artisanale. En effet, on y trouve de nombreux centre de tissage de la soie, et pour ceux qui sont intéressés par les objets artisanaux, c’est un des meilleurs endroits pour trouver des objets d’art thaïlandais.

 

Bangkok et Kanchanaburi

La capitale thaïlandaise est fascinante, tant par ses monuments et temples que par sa vie grouillante et dynamique. Le Palais Royal, qui abrite aussi le temple du Bouddha d’Emeraude, sont des incontournables, et l’excursion sur les klongs de Bangkok (canaux) est agréable et permet aux visiteurs de découvrir un autre aspect de la ville.

Le Wat Po, moins visité par les touristes et donc plus tranquille, est un très beau temple qui abrite le plus long Bouddha couché de Thaïlande.

Pour les amateurs de décoration d’intérieur, les visites de la maison de Jim Thompson ou du Palais Vimanmek, le plus grand palais en teck méritent certainement le détour.

Bangkok offre une multitude de possibilités pour faire des achats, et l’on trouve tous les styles de magasins, allant des échoppes de rue jusqu’aux plus belles boutiques d’articles de luxe dans les grands centres commerciaux.

L’excursion de deux jours à Kanchanaburi, en passant par le marché flottant de Damnoen Saduak (très tôt le matin pour éviter les hordes de touristes), est une bonne occasion pour faire des balades dans les forêts et les parcs nationaux environnants ou faire un tour en pirogue pour visiter des chutes d‘eau. Le pont de la rivière Kwai est un témoignage historique important, mais le pont, reconstruit à quelques kilomètres de son emplacement original, est assez décevant. Le musée de la guerre, tout près, est intéressant pour ceux qui veulent en savoir plus sur cette période de l’histoire.

 

Le sud de la Thaïlande

Qui n’a pas rêvé de se retrouver allongé sur une plage de sable fin et blanc, entouré de cocotiers en admirant une mer turquoise ? Les plages de Thaïlande, aussi bien à l’Est (Koh Samui, Koh Tao…) qu’à l’Ouest (Phuket, Koh Phi Phi…) sont magnifiques, quelle que soit la période de l’année, suivant la côte où l’on se place, le soleil sera au rendez-vous : de Janvier à Juin est la bonne saison à Phuket, alors que la haute saison à Koh Samui s’étale de Juillet à Décembre.

Phuket et Koh Samui, toutes deux ayant un aéroport, offrent plus d’activités maritimes ou terrestres. A Phuket, par exemple, l’excursion dans la baie de Phang Nga est une merveille. L’hébergement est aussi de meilleure qualité.

Les îles telles que Koh Phi Phi, Koh Lanta ou encore Koh Tao sont plus petites, plus tranquilles, mais il n’existe pas d’hôtels de très haut standing.

 

 

LES PETITS PLUS

Voici une liste des petites excursions qui sortent de l’ordinaire, mais qui méritent cependant le détour :

 

Bangkok

Faites un saut dans les marchés typiques de Bangkok, à savoir Pratunam ou le marché de Chatuchak (uniquement le week-end). Ces marchés, chaotiques, bruyants et parfois suffocants en plein milieu d’après midi, sont les meilleurs endroits pour dénicher de beaux articles à un prix défiant toute concurrence, à condition d’aimer marchander !

Une balade dans le quartier chinois, et dans le marché aux fleurs permet de voir le coté le plus « asiatique » de Bangkok. Un tour en tuk tuk dans ce quartier est une formidable expérience.

Faites un tour sur les canaux (klongs) et sur le Chao Praya pour voir Bangkok de nuit. Un beau spectacle de son et lumière sur le Wat Arun, le temple de l’aube, est donné tous les soirs.

Dans les alentours de Bangkok se trouvent des endroits qui méritent d’être visités. Le musée de Muang Boran (ou Ancient City), un musée en plein air qui expose des représentations de tous les sites les plus importants de Thaïlande permet aux visiteurs de visualiser la richesse du pays et de se faire rapidement une idée de ce que la Thaïlande offre comme beaux monuments. D’autres visiteurs préféreront peut-être la ferme aux crocodiles, avec des spectacles toutes les heures.

 

Kanchanaburi et Khao Yai

Avec une journée de marche, ou deux journées et une nuit dans la tente en plein milieu de la forêt, c’est le meilleur moyen de découvrir la richesse de la nature thaïlandaise. Si vous avez beaucoup de chance, peut-être apercevrez-vous un éléphant sauvage.

 

Les anciennes capitales du Siam

Tant à Sukhothai qu’à Ayuthaya, il est possible de visiter les sites autrement que par car. En effet, si vous n’êtes jamais monté sur un éléphant, c’est l’occasion de le faire en faisant le tour des ruines d’Ayuthaya.

Une croisière peut être organisée pour se rendre à Ayuthaya en partant de Bangkok (4 heures de croisière avec déjeuner servi à bord). Pour ceux qui aiment naviguer, il est aussi possible de faire le tour de l’île d’Ayuthaya en bateau pour avoir un autre point de vue sur les ruines.

Le site de Sukhothai peut être visité en char à bœuf ou en vélo. Il est intéressant de quitter le site protégé de Sukhothai pour se rendre dans les collines environnantes où se trouve une multitude de petits temples, statues ou chedis, ignorés par la grande majorité des touristes. Le site de Sri Satchanalai, à 50km de la ville nouvelle de Sukhothai mérite sûrement une visite. Certaines personnes préfèrent l’atmosphère authentique de cette ancienne ville.

 

Les plages

Pour les inconditionnels de la plongée, la Thaïlande offre une faune maritime extraordinaire. Les plongées, aussi bien sous-marine qu’en apnée peuvent être organisées avec toutes les mesures de sécurité. Quelle expérience de se retrouver à quelques mètres d’une raie manta, ou encore d’un requin baleine.

 

Historic Riwer Kwai Bridge, Thailand

Le pont de la rivière Kwai, à Kanchanaburi.